Les 8 Portes

Des variations infinies dans les Tuishou

Deux élèves démontre neuf exemples inédits des Tuishou (poussées des mains) inspirées des « 13 énergies » du Taiji.Des techniques appréhendées en fonction des déplacements. C’est Yang Chen-Hou (1839­-1917), fils du maitre mythique Yang Lu-Chan, qui laissa une description des  » 13 postures du Taijiquan « .

Les huit premières correspondaient aux 8 trigrammes du Yi-jing et de la tradition Feng-shui, tandis que les cinq qui suivaient ,correspondaient aux 5 éléments de la médecine chinoise. Une tradition orale affirme d’ailleurs que le style originel ne comportait que 13 postures. Cet enchainement historique plus diffusé de nos jours. Par contre, ces postures sont applicables dans des situations de tui-shou (poussées de mains), et de combat. II s’avère que les-dites applications sont reliées a des techniques anciennes d’Arts Martiaux : lutte chinoise, coups frappés, et Qinna (clefs et saisies des points sensibles).

Les variations possibles des 13 postures sont à l’image du Yi-jing (Classique des transformations) : infinies, car elles sont appréhendées en fonction des déplacements, des feintes, et de toutes les surprises que peuvent réserver les poussées de mains.