Arts de Défense
Arts Martiaux Chinois

Nos Arts de Défense

Le Kung fu chinois (également appelé Wushu ou arts martiaux chinois), tient une place importante dans la culture traditionnelle chinoise. Considéré comme l’un des premiers sports mais aussi le plus pérenne, il associe les capacités physiques et intellectuelles de celui qui le pratique. A la différence de l’autodéfense et de la boxe, le Kung fu relève davantage de l’holisme, développant une discipline interne avec une technique externe.

Histoire du Kung fu chinois

La théorie du kung fu repose sur la philosophie classique chinoise. Tout au long de son histoire, il se développe sous une combinaison unique d’exercices, de self- défense pratique, de discipline personnelle et d’art.

On estime que le Kung Fu chinois remonte à la société primitive. A cette époque les gens utilisaient des bâtons pour se défendre contre les bêtes sauvages. Au fil des années, ils vont améliorer leur expérience d’auto-défense. Au début de la dynastie Shang (1600-1046), la chasse constituera une part importante dans l’entraînement au Kung fu.

La théorie du Kung fu

Le Kung fu chinois répond à un vaste système de théorie et de pratique, qui combine des techniques d’auto- défense et de maintien d’une bonne condition physique.

Dans de nombreux disciplines sportives comme, notamment, l’athlétisme, les sports de ballon, l’haltérophilie et la boxe, un athlète devra, normalement, prendre sa retraite vers l’âge de trente ans. En outre, des blessures survenues au cours des années de sport intensif pratiqué dès notre plus jeune âge peuvent affecter notre capacité et nous empêcher de poursuivre l’exercice physique aussi longtemps qu’on le souhaiterait..

Cependant en Kung fu chinois, une distinction se fait entre Kung fu « externe » et kung-fu « interne ». On dit, en effet, que « dans la pratique du “Kung-fu externe”, vous entraînez vos tendons, vos os et votre peau, tandis que dans le “Kung-fu interne”, vous exercez votre esprit, votre qi et votre intelligence. Ainsi, peut- on pratiquer le Kung fu interne beaucoup plus longtemps au cours de notre vie même si notre corps externe s’affaiblit.

Les styles de Kung Fu

Le Taijiquan

Le Taijiquan est un art martial interne taoïste. Si on se réfère au récit concernant l’histoire du Taijiquan, on attribue le développement de cet art à l’immortel taoïste Chang San-feng, qui, dit- on, se serait inspiré d’un combat entre un serpent et un aigle belliqueux pour formuler sa théorie.

Le Qi Gong chinois

« Qi gong » (littéralement ‘maîtrise du souffle’) constitue un atout inestimable pour la médecine traditionnelle chinoise dont l’origine remonte à l’antiquité. Sa vocation première reposait sur la recherche de la longévité avec l’ultime espoir d’atteindre l’immortalité. Ce précepte nourrira la pensée chinoise pendant des siècles.

Le Kung-fu Shaolin

Ce kung-fu connaît une grande notoriété non seulement en Chine, mais, aussi, à travers le monde. Initialement, l’objectif des combats simulés Shaolin visait à conserver une bonne condition physique, à traiter les maladies, à la protection des montagnes sacrés et des anciens temples, à l’auto- défense, et à la lutte contre l’ennemi. Cet art comporte différents thèmes, des mouvements purs et simples et un riche kung-fu interne et externe.